Nous respectons vos données personnelles.

J'accepte En poursuivant votre navigation, ou en cliquant sur « j’accepte » vous autorisez l’installation de cookies et la collecte de vos données par l’ensemble des marques de la société ESPR ainsi que de services tiers à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. En savoir plus.

Acceuil Expertise Actualités Marketplace E-learning Réseau professionnel Appels d'offres Se connecter S'inscrire
Trending Now
None

Plâtre au Maroc : Saint-Gobain et Lafarge passent à la phase active


La fusion dans l'activité plâtre au Maroc entre Saint Gobain et Lafarge est désormais officialisée suite à l'obtention de l'accord du Chef de gouvernement autorisant la fusion des activités des deux sociétés. Le partenariat avait été déjà signé à Safi au sud du Maroc à la fin de l'année dernière. Objectif, mettre en synergie la complémentarité des métiers de chacun des deux groupes.

Fusion au grand jour. Les deux sociétés Saint-Gobain et Lafarge plâtre Maroc avaient décidé le 23 décembre 2015 de rassembler au sein d'une même et seule société appelée Lafarge Placo Maroc, sous la forme d'une joint-venture, les activités des sociétés Moongypse détenue par Saint-Gobain et celles de Lafarge plâtre Maroc. Après l'autorisation gouvernementale, cette opération rentre désormais dans sa phase active.

"Conformément à l'annonce faite le 23 décembre 2015 d'un projet de création d'un partenariat dans le domaine du gypse au Maroc, et suite à l'obtention de l'accord du Chef de gouvernement du 4 février 2016, Saint-Gobain et Lafarge Maroc annoncent la fusion de leurs activités plâtre au sein de Lafarge Placo Maroc, société spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de produits à base de gypse destinés aux marchés marocain et d'Afrique de l'Ouest" ont indiqué les deux sociétés dans un communiqué commun daté du 27 juin.

La parité de cette coentreprise sera de 50/50. La date effective de démarrage n'a pas été précisée. "Néanmoins, la sécurité des salariés, la sauvegarde de l’emploi et le développement des personnels seront notre priorité" précise à L'Usine Nouvelle Jean-François Lelièvre, nouveau directeur général de l'entité Lafarge Placo Maroc. Selon lui, "cette alliance avec Lafarge traduit une stratégie basée sur la complémentarité des métiers entre les deux entreprises."

 

Moongypse est un fabricant marocain de plâtre créé en 2010. Il possède une usine  implantée dans la région de Safi à 200 km au sud ouest de Casablanca. Le 12 juillet 2013, la société marocaine s'est associée dans une JV avec Saint-Gobain.
 

Ainsi, sur le marché, à la présence commerciale et la capacité industrielle de Lafarge plâtre Maroc va venir se greffer la diversité de la gamme de produits à base de gypse et la recherche et développement de Saint-Gobain.

 

La nouvelle entité parie sur le potentiel de développement du marché. Elle compte même exporter une partie de sa production vers l'Afrique de l'Ouest. Elle va exploiter "deux usines situées dans la région de Safi et la gestion du nouvel ensemble est confiée à Saint-Gobain" indique le communiqué commun.

Le chiffre d'affaires de Saint-Gobain plâtre au Maroc a enregistré une croissance significative en 2015 sans pour autant avoir été impacté par la crise du bâtiment au Maroc qualifiée de "conjoncturelle" par notre interlocuteur.

"Nous pensons raisonnable de réaliser à terme une partie importante de notre chiffre d'affaires à l'export vers les pays d'Afrique sub-saharienne francophone déjà importateurs des produits que nous fabriquons. Leur proximité géographique va nous aider à maitriser nos coûts en matière logistique" indique Jean-François Lelièvre.

Sur le marché marocain, le nouveau JV (coentreprise) va devoir trouver le bon positionnement face à la Compagnie marocaine de plâtre et d’enduit (CMPE) qui se targue sur son site internet de posséder, "la plus grande unité de fabrication de plâtre en Afrique" et d'être "premier producteur et exportateur de plâtre au Maroc depuis plus de 50 ans".

Evalué à 600 000 tonnes, le marché marocain du plâtre est largement dominé par le segment des plâtres traditionnels pour les faux-plafonds. Les différentes évaluations ne sont cependant pas homogènes et varient selon les sources car chaque segment ne recouvre pas les mêmes éléments. C'est le cas par exemple du revêtement intérieur où le mortier utilisé est mélangé avec du sable et du ciment.  

Cette parcellisation du marché va mener l'alliance Saint-Gobain-Lafarge, pour assurer son développement à privilégier une stratégie de segmentation de la clientèle. "Pour vous donner deux exemples, sur le segment des plaques de plâtre, nous ciblons les distributeurs. Sur celui du mortier projeté, nous allons privilégier les sociétés de construction et les applicateurs", rajoute Jean-François Lelièvre.

Et comment se présente l'année 2016 ?

"Nous avons réalisé un bon premier semestre avec une augmentation du chiffre d’affaires pour chacune des deux entités. pour le second semestre, nous sommes raisonnablement optimistes sans entrevoir de menace particulière. Néanmoins, nous serons extrêmement vigilants sur les paiements. Et nous comptons nous développer avec les partenaires les plus sérieux en mettant en avant la qualité de nos produits et la valeur ajoutée que nous apportons à nos prestations," complète le nouveau directeur général de Lafarge Placo Maroc.    

Au niveau du dispositif industriel, le groupe Saint-Gobain possède au Maroc une usine de plâtre à Safi à travers le JV Moongypse-Placo détenue à 51%. Saint-Gobain emploie sur ce site, d'une capacité de production de 420 000 tonnes, un effectif de 43 personnes.  

 

Saint Gobain décline au Maroc son organisation autour de quatre marques : Weber (mortier, enduit de façade, ciment et colles), Isover (produits d'isolation pour la construction), Placo (plâtre) et Pont à Mousson (canalisations).

Lafarge de son côté est présent au Maroc depuis 1928. C'est une holding détenue pour moitié par le groupe LafargeHolcim, groupe mondial leader des matériaux de construction et pour moitié par la Société nationale d'investissement (SNI, holding appartenant à la famille royale du Maroc). Le nouvel ensemble devrait manifester des ambitions fortes en matière d’exportation vers l’Afrique de l’Ouest.

 

Pour rappel, Lafarge Plâtre qui exploitait 43 usines dans 13 pays, a cédé au cours des exercices 2011 et 2013, la quasi-totalité de l'activité Plâtre en Asie, Europe, Amérique du Sud, Australie et Etats-Unis. Au 31 décembre 2014, Lafarge n'a conservé des positions que dans quelques pays de la région Moyen-Orient et Afrique.

Commentaires

0

Laissez un commentaire