Nous respectons vos données personnelles.

J'accepte En poursuivant votre navigation, ou en cliquant sur « j’accepte » vous autorisez l’installation de cookies et la collecte de vos données par l’ensemble des marques de la société ESPR ainsi que de services tiers à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. En savoir plus.

Acceuil Expertise Actualités Marketplace E-learning Réseau professionnel Appels d'offres Se connecter S'inscrire
Trending Now
Article primary image

Voltalia : construction de deux centrales hydroélectriques au Maroc


En marge du congrès des énergies renouvelables « Photovoltaica » organisé du 13 au 15 février 2018 à Marrakech, la société Voltalia a annoncé avoir obtenu les autorisations pour deux projets de centrales hydroélectriques de 9,8 MW et 7,2 MW au Maroc. Si l’éolien représente toujours le principal cœur d’activité du groupe français avec plus de 80% de ses capacités installées, Voltalia poursuit ainsi sa diversification (après le solaire en 2016) et affiche des objectifs ambitieux sur la scène internationale.

Confronté à une demande d’électricité en forte augmentation et à la nécessité de réduire ses émissions de gaz à effet de serre, le Maroc souhaite développer ses capacités de production renouvelables pour atteindre à l’horizon 2030, 42% de son mix énergétique. Le Royaume compte pour cela sur la filière hydroélectrique afin d’augmenter ses capacités de stockage, et multiplie les projets de barrages. Après avoir signé un nouveau contrat début janvier avec le français Vinci pour la construction d’une STEP, le ministère de l’Energie vient d‘accorder les autorisations nécessaires pour deux projets hydroélectriques présentés par le groupe français Voltalia.

Exploiter l’hydroélectricité au cœur de l’Atlas

Ces autorisations concernent deux projets de centrales hydroélectriques de 9,8 MW et 7,2 MW situés dans la région du Moyen Atlas, et font suite à l’avis technique positif rendu par l’Office National de l’Electricité et de l’Eau potable (ONEE) pour le raccordement des centrales au réseau national. L’électricité produite par les centrales sera vendue dans le cadre de contrats de gré-à-gré de long-terme en cours de négociation avec des clients privés. « Ces autorisations couronnent le travail de fond réalisé depuis 3 ans par notre équipe marocaine » a déclaré Sébastien Clerc, Directeur Général de Voltalia. « Elles confirment la capacité de Voltalia à se positionner comme un partenaire de premier choix pour assurer l’approvisionnement en électricité de ses clients à un prix compétitif », a ajouté Yoni Ammar, Directeur Général de Voltalia Maroc.

Essentiellement présent en Amérique du Sud, Voltalia a pour objectif de former un groupe international intégré sur toute la chaîne de valeur des énergies renouvelables avec un double positionnement de producteur d’électricité renouvelable et de prestataire pour des clients tiers.

Commentaires

0

Laissez un commentaire