Nous respectons vos données personnelles.

J'accepte En poursuivant votre navigation, ou en cliquant sur « j’accepte » vous autorisez l’installation de cookies et la collecte de vos données par l’ensemble des marques de la société ESPR ainsi que de services tiers à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. En savoir plus.

Acceuil Expertise Actualités Marketplace E-learning Réseau professionnel Appels d'offres Se connecter S'inscrire
Trending Now
  • Accueil
  • Urbanisme
  • M. Fassi Fihri plaide en faveur d’une ‘’vision novatrice’’
Article primary image

M. Fassi Fihri plaide en faveur d’une ‘’vision novatrice’’ pour concrétiser les attentes dans le domaine de l’urbanisme


Le ministre de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Abdelahad Fassi Fihri, a souligné, lundi à Oujda, l’importance de l’établissement d’une ‘’vision novatrice’’ en vue de réaliser les aspirations et les attentes croissantes dans le domaine de l’urbanisme.

Outre la consécration de l’entente, du dialogue et du partenariat dans l’élaboration des documents d’urbanisme, cette vision requiert la mise en place d’une gestion urbaine transparente basée sur les principes de proximité et de flexibilité, et ce pour contribuer au renforcement et à l’amélioration du paysage urbain et conforter la politique de proximité et d’écoute des citoyens, a dit le ministre qui s’exprimait à l’ouverture de la 17è session du Conseil d’administration de l’Agence urbaine d’Oujda.

M. Fassi Fihri a relevé dans ce sens l’impératif de développer une approche proactive d’actualisation des documents d’urbanisme basée sur le principe d’une intervention proactive dans les zones qui enregistrent un degré d’urbanisation élevé, avec pour objectif de maîtriser l’expansion urbaine et la dynamique de construction dans ces zones.

Il a aussi mis l’accent sur la nécessité de poursuivre les efforts d’intégration des logements sous-équipés dans le tissu urbain structuré afin de renforcer la compétitivité des zones urbaines et accompagner la réalisation des grands projets de développement que connaît la région.

Le ministre a aussi insisté sur la nécessité de poursuivre les efforts de simplification des démarches d’étude des demandes de permis de construire pour encourager l’investissement, promouvoir le climat des affaires et améliorer le classement du Maroc dans ce domaine.

Il a par ailleurs appelé les parties concernées à accorder un intérêt particulier à la facilitation de l’étude et l’octroi de permis de construire en milieu rural, à préserver le patrimoine architectural et à intégrer le facteur environnemental et l’efficacité énergétique dans les études des documents d’urbanisme et les opérations de construction.

De son côté, le président du Conseil de la région de l’Oriental, Abdenbi Bioui, a mis en avant le rôle pionnier joué par les agences urbaines en tant qu’acteur clé de la mise en œuvre des politiques publiques dans le domaine de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire national, et un outil d’ingénierie, d’expertise et de veille territoriale.

M. Bioui a également souligné l’importance de la coordination dans la mise en application des différentes politiques sectorielles afin de réaliser et de consolider les fondements de la gouvernance territoriale, mettant l’accent sur l’importance de la contribution de l’agence urbaine à l’élaboration du Schéma Régional d’Aménagement du Territoire (SRAT) et à relever les défis posés par les exigences du développement et de la gestion rationnelle et durable du territoire.

Pour sa part, le Secrétaire général de la wilaya de la région de l’Oriental, Abderazzak Gourji, a estimé que la tenue du Conseil d’administration de l’Agence urbaine constitue une occasion pour inciter les différentes parties concernées par le secteur de l’urbanisme à conjuguer les efforts pour réussir les chantiers et les projets en cours de réalisation ou programmés au niveau de la région.

Il offre aussi, selon lui, l’occasion pour inviter les présidents des collectivités à œuvrer, avec l’appui de l’agence urbaine, en vue de préparer les documents d’urbanisme pour les communes qui n’en disposent pas, et d’actualiser et compléter ceux existant déjà tout en améliorant la qualité de leur contenu.

L’ordre du jour de cette session a porté sur la présentation du rapport d’activités de l’agence urbaine au titre de l’exercice 2017, ainsi que du plan d’actions et du projet du budget au titre de l’exercice 2018.

Au terme de cette session, le Conseil d’Administration a approuvé les rapports moral et financier de l’agence au titre de 2017 et le projet du budget pour l’année 2018.

Commentaires

0

Laissez un commentaire